Pierre-Emile Hoejbjerg au duel avec Christian Benteke.

Crystal Palace 1-1 Spurs : Un nul dans tous les sens du terme

C’était un derby londonien, un de plus et bien que les Spurs s’avançaient comme les favoris, l’équipe qui accueillait les hommes de Mourinho avait le profil type de celle qui allait nous poser des problèmes. Tottenham était prévenu, puisque après avoir mis trois buts contre Manchester United, quatre contre Leeds et cinq contre West Bromwich, Crystal Palace avait déjà prouvé son potentiel offensif.

L’analyse

C’est d’ailleurs à se demander si Mourinho n’était pas conscient de cela et qu’après le premier but de Kane, il aurait demandé aux joueurs d’éviter de prendre trop de risque et davantage jouer comme face à Arsenal ; c’est-à-dire en défendant du mieux possible et punir l’adversaire sur les contre-attaques. Parce que très honnêtement, après un début de match alléchant voyant les deux équipes s’échanger les occasions, tout est plus ou moins redescendu après l’ouverture du score de l’attaquant des Spurs (23e) sur une erreur du gardien adverse. Moins d’intensité, plus d’observation, comme si les deux équipes se craignaient… sauf que les Eagles – perdants sur ce score – avaient plus d’intérêt à jouer que nos Lilywhites. C’est ce qu’ils ont fait, mettant davantage de pression en fin de première période et profitant de la passivité des Spurs en seconde mi-temps pour aller chercher cette égalisation. Après plusieurs tentatives manquées de Wilfried Zaha et Christian Benteke, Jeff Schlupp a récompensé les siens en surprenant Hugo Lloris (81e) qui n’avait pas réussi à conserver le ballon après un coup-franc.

C’est à se demander si les Spurs ont appris de leurs erreurs du passé. On a tous en tête le retour de Newcastle et de West Ham, deux équipes qui voyaient Tottenham trop reculer et paniquer à mesure que le temps passe. C’est à peu près ce qu’il s’est passé aujourd’hui, bien que l’équipe a eu une bonne dizaine de minutes pour revenir et prendre les trois points, sans succès malgré un énorme coup-franc d’Eric Dier.

Les tops

Trois d’entre eux ont vraiment su briller malgré ce match nul. D’abord Pierre-Émile Højbjerg, qui – comme le commentateur de RMC Sports l’a dit – sent le jeu, est constamment bien placé pour apporter des solutions à l’équipe et permettre à celle-ci de réorienter le jeu vers l’avant. C’est très souvent la seule satisfaction quand on perd des points, sauf qu’aujourd’hui Harry Kane peut aussi se targuer d’être cité dans les « tops » (bon, ce n’est pas rare non-plus) grâce à son but nous permettant d’être toujours devant Liverpool au moment où j’écris ces lignes. Une mention également à Hugo Lloris qui a quand même été plutôt rassuré dans les cages, toujours bien en position sur les tentatives adverses. Le but qu’il s’est pris ne le rend pas hommage et éclipsera probablement (comme toujours) sa bonne prestation du jour.

Les flops

Steven Bergwijn. C’est le nom qui me vient en tête, peu présent offensivement et à l’origine de nombreuses pertes de balle, le néerlandais confirme match après match qu’il a énormément de mal à s’imposer dans cette équipe. Intéressant face à Antwerp dans le fait de prendre la profondeur pour libérer quelques espaces, Bergwijn a été horrible à voir aujourd’hui. Si l’un a été horrible, l’autre fut invisible. Heung-Min Son nous a fait sa spécial « je carbure quelques matchs avant de disparaître ». Je sais que certains n’acceptent pas la critique envers le sud-coréen et le considèrent même comme le meilleur joueur des Spurs (oui, oui, vous avez bien lu) et le vendent comme un « sous-côté » mais il faut pointer du doigt sa régularité ; histoire d’être le plus neutre possible.

L’homme du match N17

Match banal du danois et quand je dis « banal », ça veut surtout dire « très bon ». Je vous redirige vers un paragraphe précédent pour avoir une idée de son match, bien qu’il faut surtout les voir pour bien prendre son pied.

Les statistiques de Crystal Palace – Tottenham

  • Malgré le match nul, Tottenham est invaincu à l’extérieur en championnat depuis 9 matchs (5 victoires & 4 nuls), la meilleure série en cours des Spurs depuis avril 2018 (9 matchs également).
  • Avec cette passe décisive de Son pour Kane, le duo des Spurs a inscrit 12 buts cette saison en Premier League. Seul le duo Shearer/Sutton en 1994-95 a inscrit plus de but combinés (13) sur une compétition.
  • Sous Jose Mourinho, Tottenham n’a perdu qu’un match de Premier League après avoir ouvert le score, c’était en mars 2020 contre Wolverhampton. Le bilan des Spurs sur cette statistique est de 15 victoires, 5 nuls et 1 défaite.
  • Depuis l’arrivée de Jose Mourinho à la tête de Tottenham, Harry Kane est – parmi les joueurs de Premier League – celui qui fut impliqué sur le plus de but toutes compétitions confondues (43 – 29 buts & 14 passes décisives).
  • Harry Kane a marqué 5 buts sur ses 7 derniers matchs à Selhurst Park en Premier League, un record qu’il partage avec un ancien de Tottenham : Jermain Defoe (5).

La réaction de Jose Mourinho

Je veux croire au fait que nous n’avons pas fait mieux davantage à cause de Crystal Palace, parce qu’ils ont pressé, ne nous ont pas laissé le ballon comme nous l’avons eu en première mi-temps.

Le coach, après le match nul obtenu par Crystal Palace

Résumé de Crystal Palace – Tottenham

https://www.youtube.com/watch?v=RvOHkt_XfXk

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page