Steven Bergwijn face à Alisson contre Liverpool.

Liverpool 2-1 Spurs : Gros coup d’arrêt

Pour ce choc au sommet de la Premier League, Tottenham se déplaçait à Anfield pour y affronter le champion en titre. Les Reds, invaincus à domicile en championnat depuis avril 2017, avaient à cœur de rendre l’hommage parfait à Gérard Houllier en allant chercher ces trois points contre le concurrent sérieux de ce début de saison qu’est Tottenham.

L’analyse

Véritable opposition de styles, la rencontre fut exactement ce que tout le monde attendait.

Liverpool avait le ballon, contrôlait le terrain et mettait constamment la pression sur Hugo Lloris qui a terminé le match avec près d’une dizaine d’arrêt. Ça jouait vite et vers l’avant, en une touche de balle avec des enchaînements de passes impressionnants et des joueurs semblant avoir une liberté totale dans le placement sur les phases offensives. Ainsi, il n’était pas rare de voir les latéraux de Liverpool jouer quasiment dans l’axe, comme Trent Alexander-Arnold qui était parfois placé très haut sur le terrain. De son côté, Tottenham jouait avec un bloc très bas et se montrait principalement dangereux via les contres-attaques. Il y en a eu quelques unes et peu d’entre elles aboutirent à un but ; Steven Bergwijn (2 fois) et Harry Kane ne réussissant à cadrer face à Alisson. Seul Heung-Min Son qui était à la limite du hors-jeu a pu trouver la faille (33e), répondant à Mohamed Salah (26e). Malheureusement, toutes ces occasions manquées se sont payées cher, Roberto Firmino trouvant la lucarne opposée via un tête sur un corner en fin de match (90e) ; comme d’habitude avec ce Tottenham qui a clairement du mal à conserver un score ou tuer un match. Au-delà de ça, le ballon n’a pratiquement pas flirté avec les Spurs, qui ont aligné un total de passes pas loin du ridicule même si on comprend bien que c’était totalement voulu.

Les tops

Malgré la défaite, on a vu de belles performances de la part des joueurs. À commencer par Serge Aurier qui fut impérial face à Sadio Mané et qui confirme vraiment qu’il est au meilleur de sa forme depuis son arrivée chez les Spurs. Il nous fait complétement oublier Matt Doherty. L’ivoirien se paie même le luxe de ne plus commettre de faute près de la surface, serait-il devenu fiable ? À voir, mais il est sur une bonne voie et tant mieux pour Tottenham. Citons également Hugo Lloris qui a stoppé pas mal de tirs adverses, d’autant plus qu’il n’est pas fautif sur le premier but étant donné que le tir a été dévié par Eric Dier et que c’est Toby Alderweireld qui s’est raté sur le marquage de Firmino en fin de match. Pierre-Émile Højbjerg fut également au niveau, mais ça… on en a l’habitude (non ?).

Les flops

C’est assez cruel de le mettre dans les flops, tant il s’est donné à fond pour l’équipe, défendant et pressant constamment l’adversaire, mais toujours est-il que Steven Bergwijn a un manque dans la finition et ses deux occasions manquées nous ont coûté cher. Il faudra cependant citer Lucas Moura également qui n’a strictement rien apporté à son entrée en jeu et Toby Alderweireld qui a manqué de concentration au moment du marquage, ce n’est pas la première fois qu’il est à l’origine des points perdus côté Tottenham, c’est très frustrant ; un joueur aussi expérimenté doit offrir plus de garantis.

L’homme du match N17

Liverpool 2-1 Spurs : Gros coup d'arrêt 1

Le voilà récompensé ! Serge Aurier sortait de bonnes prestations depuis quelques semaines et celle d’aujourd’hui a complétement bloqué Sadio Mané. L’ancien parisien est votre homme du match et c’est mérité, bravo à lui et on espère qu’il continuera sur cette voie.

Les statistiques de Liverpool – Tottenham

  • Tottenham n’a réalisé que 75 passes sur la première période du match, le plus faible total d’une équipe coachée par Jose Mourinho depuis avril 2012 et son Real Madrid qui n’en avait réalisé que 54 face au FC Barcelone.
  • Le but de Firmino dans les derniers instants du match était seulement le troisième but victorieux que Mourinho s’est pris en Premier League à la 90e, après celui de Mark Viduka (Middlesbrough) en 2006 et Oussama Assaidi (Stoke City) en 2013.
  • 80% des buts inscrits par Tottenham cette saison en Premier League l’ont été avec Kane ou Son.

La réaction de Jose Mourinho

Liverpool 2-1 Spurs : Gros coup d'arrêt 2

Je sais que c’est un mot que les gens aiment (« possession ») mais pour moi, le foot n’est pas une question de possession, l’important c’est ce que vous faites avec le ballon, à quel point vous êtes dangereux quand vous l’avez. En seconde période, on s’est retrouvé 2-3 fois face au gardien adverse et nous aurions dû marquer pour gagner, point.

Le coach, après la défaite 2-1 contre Liverpool

Le résumé de Liverpool – Tottenham

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page