Harry Kane contre John Egan

Sheffield United 3-1 Spurs : Au revoir Ligue des Champions

Malgré une reprise de saison difficile, Sheffield s’annonçait comme le gros morceau et l’un des principaux concurrent de Tottenham sur cette fin de saison. Le match d’hier soir l’a confirmé au grand dam des Spurs, qui ont été fidèles à eux-même, c’est-à-dire perdus, en manque de confiance et très certainement en bout de course.

Dès les premières minutes du match et le gros pressing adverse, on sentait que ça allait être une rencontre bien compliquée contre des Blades affamés qui ne juraient que par la victoire. Ils sont allés la chercher d’abord sur un premier but signé Berge (31e) ; Davies se faisant surprendre alors que Lo Celso est trop passif sur l’action. La second but voit Aurier se relâcher et se faire prendre de vitesse, à cela on notera que Dier n’a pas coupé la trajectoire du ballon, laissant Mousset (69e) faire le break. Le troisième de McBurnie (84e) montre que deux joueurs dans la surface suffisent pour surprendre six de nos joueurs ; la réduction du score de Kane n’étant qu’anecdotique (90e), même si, sur le plan personnel, cela lui permet d’entrer un peu plus dans l’histoire en ayant marqué contre tous les clubs de Premier League qu’il a affronté.

On regrettera en revanche une utilisation de la VAR toujours aussi douteuse qui confirme qu’on a le droit, aujourd’hui de placer des coups de coude au visage des adversaires et ne risquer aucun carton, pas même jaune. On a bien conscience qu’il serait malhonnête de notre de se cacher derrière cette excuse pour justifier cette défaite plus que méritée, mais s’il n’y a plus de règles sur le terrain…

Les joueurs étaient très (trop) maladroit à l’entrée de la surface adverse pour se montrer dangereux et aucun n’a réellement su trouver Kane qui est probablement le seul joueur titulaire fiable. Sissoko était visiblement angoissé au moment de tirer (27e), lui qui est souvent pointé du doigt pour la puissance et l’imprécision de ses tirs, a cette fois tiré aussi fort qu’une fillette de 10 ans. Son confirme qu’il se repose sur ses acquis, tandis que Lucas n’apporte pas grand chose si ce n’est de soulager Kane sur le repli défensif, trop peu pour justifier de jouer, ses dribles sont beau à voir mais à part provoquer l’adversaire et obtenir une faute, son apport est trop limité. Dommage de voir à nouveau Lo Celso trop juste quand l’adversité est un cran plus forte, l’argentin ayant perdu des ballons comme en fin de match (71e) et devant centrer loin pour trouver les attaquants.

On ne va pas évoquer tous les joueurs, mais si on synthétise, ce groupe est clairement en fin de cycle et un gros ménage dans l’effectif est plus que nécessaire pour relancer la machine.

Tops : Le maillot utilisé et le premier but de Kane refusé par la VAR
Flops : L’équipe entière et les choix de Mourinho

Les statistiques à retenir de Sheffield United – Tottenham

  • Tottenham n’a plus battu Sheffield United à l’extérieur en première division depuis décembre 1975.
  • La défaite d’hier était la première de Tottenham contre un promu à l’extérieur depuis avril 2012 (défaite à QPR) ; le club était sur une série de 23 matchs sans défaite (19 victoires et 4 nuls).
  • Mourinho a désormais perdu 7 matchs en Premier League avec les Spurs, soit une défaite de plus que lors de ses deux premières saisons à Chelsea combinées (2004-05 et 2005-06).
  • Harry Kane a désormais marqué contre les 29 clubs de Premier League qu’il a affronté, le seul joueur ayant réussi cette prouesse.
  • Harry Kane a également réussi à marquer sur tous les jours de la semaine et sur tous les mois de l’année.

La réaction de Jose Mourinho

On avait l’opportunité de rattraper notre retard et mettre la pression, mais avec ce résultat, ce n’est pas évident de rêver de la Ligue des Champions.

Le coach après la défaite contre Sheffield United (3-1).

Le résumé de Sheffield United – Tottenham

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page